top of page
  • Photo du rédacteurRADIO TRANSPARENCE

Le journal du 15 mars


Il y a un peu plus d'un an, la vie de Frédérique Malecot a basculé avec le décès de son petit fils Vincenzo, victime des coups de ses parents.

Depuis, elle se bat pour la mémoire de Vincenzo, et pour que justice passe.

Elle a aussi créé des espaces sur Facebook et Tiktok pour évoquer son parcours de victime, et veut aider les personnes qui se trouvent démunies devant la justice, la lenteur, le manque de transparence ou de considération pour les personnes dont elle peut parfois faire preuve. Elle se confie dans ce journal


476 vues0 commentaire

Comments


bottom of page