Et pour quelques degrès de plus

Agnes

Descriptif émission Et pour quelques degrés de plus diffusé une semaine sur deux les lundi 19h - Samedi 10h.

 

Nous y voilà, nous y sommes. Depuis cinquante ans que cette tourmente menace dans les hauts-fourneaux de l’incurie de l’humanité, nous y sommes. […]

Quand je dis « nous », entendons un quart de l’humanité tandis que le reste était à la peine. […]

Nous avons construit la vie meilleure, nous avons jeté nos pesticides à l’eau, nos fumées dans l’air, nous avons conduit trois voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises du bout du monde, nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis qui clignotent quand on marche, nous avons grossi, nous avons mouillé le désert, acidifié la pluie, créé des clones, franchement on peut dire qu’on s’est bien amusé.[…]

Franchement on s’est marré. Franchement on a bien profité. […]

La mère Nature, épuisée, souillée, exsangue, nous ferme les robinets.
De pétrole, de gaz, d’uranium, d’air, d’eau. […]

Son ultimatum est clair et sans pitié : Sauvez-moi, ou crevez avec moi. […]

D’aucuns, un brin rêveurs, tentent d’obtenir un délai, de s’amuser encore avec la croissance. Peine perdue. Il y a du boulot, plus que l’humanité n’en eut jamais. […]

Nettoyer le ciel, laver l’eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l’avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est, - attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille - récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n’en a plus, on a tout pris dans les mines, on s’est quand même bien marrés).
Colossal programme que celui de la Troisième Révolution.  […]
Pas d’échappatoire, allons-y.

Fred Vargas.

 

 

Je vous invite à lire ce texte dans son entier et quelle meilleure introduction que ce texte pour une émission sur le climat ou plutôt « le réchauffement global » ou pour les plus pointilleux « le dérèglement climatique ».

 

L’émission  "Et pour quelques degrés de plus"  aborde la problématique du réchauffement global de la planète dans différentes les dimensions : sociales, éthiques, scientifiques, philosophique, artistiques, poétiques, militantes...

 

Je ne dédaigne pas quelques notes d'humour.

Bien sûr la musique accompagne l'émission, en lien avec le thème d'une manière ou d'une autre.

 

L'émission se veut mensuelle... J'essaie de m'y tenir avec plus ou moins de bonheur...

J’ai découvert la radio il y a peu, et je trouve passionnant la rencontre avec les intervenants, le montage... Les multiples portes d'entrée que proposent les invités pour parler du climat et de la nature sont pour moi sources d'enrichissement et permettent à l'auditeur d'aborder ces questions de manière originale et dynamique.

Je vous invite à venir partager une émission avec moi.

 

Agnès