Elections sénatoriales: Pour Jérôme Azéma (LREM) il y a des défaites qui augurent des victoires


Le référent de la République en Marche pourrait être frustré de ne pas avoir réussi à pousser le nouveau sénateur Jean Jacques Michau vers un second tour, mais pour lui, que plus d'un quart des grands électeurs ariégeois aient porté leur vote sur sa personne est de bon augure, et surtout coupe court aux allégations qui avancent que son parti manque d'ancrage local.




6 vues