Les infos du 8 février: écoles en résistance

“Les territoires ruraux ne peuvent plus être la variable d’ajustement d’économie. C’est pourquoi en attendant une évaluation partagée des besoinsil n’y aura plus de fermetures de classes dans les écoles primaires” Cette phrase du Président de la République date du mois de juillet dernier. Depuis, on annonce 7 suppressions de postes dans les écoles ariégeoises, alors que la dotation de l’académie est positive. Donc des postes ruraux vont être reversés à Toulouse et sa banlieue.
Rassemblement mercredi 7 février devant les portes de l’Inspection d’Académie pour signifier le refus de ces fermetures par des parents, des enseignants, les syndicats et des élus.
Nous leur donnons la parole.

Share Button
Posté par transparence, le 8 février 2018 à 4:23 | Bulletin d'infos locales