Touche Pas à Mon Compteur – L’émission du 7 Décembre

L’émission où Maud Bigand nous parle de la fabrication du consentement, autour d’une invitation à participer à une table ronde à l’Assemblée Nationale où 4 collectifs sur 1000 en France ont été invités à envoyer un seul représentant en tout, pour argumenter avec des représentants d’Enedis et de l’ANSES et un sociologue, lui-même invité pour “comprendre les raisons du refus du Linky d’une part de la population en raison de craintes pour la santé”, et non pas pour discuter du fond.

Maud Bigand fait un rapprochement avec les mesures qui nous sont imposées malgré l’opposition de la population (le glyphosate, dont l’autorisation est renouvelée pour 5 ans, le Traité de Constitution Européenne, validé malgré le résultat du référendum, l’obligation vaccinale pour 11 vaccins après une “concertation” où les conclusions des représentants des médecins et de la société civile n’ont pas été entendues, etc…). Pour reprendre l’expression évoquée par Pièces et Main D’Oeuvre, c’est “faire participer, pour faire adhérer”, et puis appliquer les décisons préalablement définies, une technique très répandue…

Share Button
Posté par transparence, le 7 décembre 2017 à 1:18 | Touche pas à mon compteur