L’argent public en friche

C’est le slogan trouvé par les communistes de la Haute Ariège pour dénoncer la dilapidation de deniers publics dont ils accusent les collectivités à Tarascon. 2 exemples pris par Gérard Senevat: un achat de terrain pour recontruire l’hôpital Jules rousse et 500000 euros dépensés en pure perte, le terrain étant selon lui en zone marécageuse et traversé par une ligne haute tension, et surtout la zone d’activité de Prat Long, projet qui a déjà coûté 1,5 millions d’euros et qui n’accueille toujours pas la moindre entreprise… 10 ans après.

Réunion publique est organisée à la salle de Sabart jeudi soir.

Share Button
Posté par transparence, le 18 octobre 2017 à 4:18 | Impromptu d'info