La laine ariégeoise a sa filière

Mais reste désormais à la choyer et à s’en occuper. A Niaux c’est l’association Libada Laines qui a repris la filature locale, et des tisserands travaillent de la laine issue de moutons de chez nous.
Ne restait plus qu’à trouver des points de vente pour les produits issus de la filière, et c’est chose faite puisqu’un magasin associatif s’est créé à Saint Girons. Reste à l’aider à se financer, c’est ce que sont venus nous dire Olivia Bertrand, Tisserande, et Loïc Poirier, de la filature de Niaux.

Share Button
Posté par transparence, le 10 mars 2017 à 3:14 | Impromptu d'info