Et pour quelques degrés de plus – Le sacrilège d’Icare

 

 

Le 21 Janvier 1927, une surprise-party de la haute société nantaise dégénère en

bacchanale, déclenchant une “affaire” qui défraya la chronique.

Pourquoi cette soirée mondaine bascula-t-elle en orgie demeure un mystère…. Jérémie Cavé donne ici sa version des faits: l’irruption d’une bande de noceurs séditieux, la déflagration sensorielle du Jazz, la désinhibition in

spirée par le vin Mariani…

Mais de toute cette histoire entremêlée en Nantes à la Colombie, que dénonce Jérémie ?

Share Button
Posté par transparence, le 3 septembre 2018 à 7:00 | Et pour quelques degres de plus